Domaine le Moulin d'Alon

CV

Chemin de vie

“Depuis 1999”

Installé depuis 1999 à Magrie, j’élabore des blanquettes de Limoux, des crémants de Limoux, des vins blancs et des vins rouges de la Haute Vallée de l’Aude. Mon objectif : vous proposer des cuvées de grande qualité, authentiques, réalisées dans le respect du vivant. Il ne s’agit pas ici d’une famille de vignerons installée depuis plusieurs générations sur un domaine séculaire mais d’un homme qui ne savait pas tailler une vigne, conduire un tracteur et encore moins vinifier. Une simple envie tenace m’animait, avoir des vignes, faire du vin. Le réflexe fut alors de retourner au pays de mes ancêtres, Limoux, et tenter l’aventure.

Après bien des joies, mais aussi des déconvenues, après de belles réussites, mais aussi des épreuves, j’ai modestement acquis quelques certitudes :
• Tout commence et finit dans la vigne
• On ne peut pas faire de vrai vin sans raisin de qualité

 

La vinification doit être la plus naturelle possible pour aider un terroir à s’exprimer. Ce n’est pas pour autant le laisser faire. Il faut trouver l’alchimie dont le but ultime est d’unir la terre et la lumière.

Le vin est plus que du jus de raisin fermenté, il a une dimension sacrée et culturelle.

Quel plaisir d’être dans une région bénie où se côtoient les variétés locales avec celles venues de tous les coins de France. La commune de Magrie, au sol argilo-calcaire, est au cœur du terroir d’Autan (dans l’Aude). Au centre géographique de l’Appellation Limoux, elle bénéficie des trois influences climatiques : méditerranéenne, océanique, pyrénéenne. L’harmonie entre puissance aromatique et fraîcheur y est naturelle.

AC

Alain CAVAILLES

« Cette année marque un grand changement dans la vie du domaine.

J’ai réduit la surface de mon exploitation et décidé de relocaliser l’intégralité de mon process d’élaboration. Le but est d’avoir une plus grande précision sur l’ensemble des étapes qui mènent à un vin de grande qualité.

Parallèlement, je me suis réorganisé autour d’un matériel le plus manuel possible afin de rendre ma cave quasiment neutre en carbone : tirage par gravité, pupitrage traditionnel, habillage manuel. Le cœur de la méthode traditionnelle c’est le vin de base et le levain de tirage.

J’ai aussi fait évoluer mes méthodes dans ces deux domaines : vinification en barriques de cinq cents litres, démultiplication du levain avec l’aide de la numérologie, tirage selon le calendrier bio dynamique.

Le résultat de ce travail a donné la Ligne Céleste qui sera déclinée en blanquette, crémant blanc et rosé.

En substance, la ligne céleste marque une progression au niveau de la qualité vibratoire de mes vins. Elles élèvent ainsi les cuvées « Les Bienveillantes », « Résilience », « Micromégas ».

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0